Les roches qui dansent - Saint Barthélémy de ValsLesrochesquidansent 03 Pleincoeur Tourisme©2014 Sbridot
©Les roches qui dansent - Saint Barthélémy de Vals|Sylvain BRIDOT

Les roches‑qui‑dansent

à Saint-Barthélémy de Vals

Site énigmatique de la Drôme des Collines où nature et légendes se mêlent.
Lieu idéal pour passer un moment de détente en famille ou pour ressentir les forces énergétiques que se dégagent du site.

Entre

Histoire et géologie

C’est dans un bois proche de Saint-Barthélémy-de-Vals que se dressent les roches qui dansent. Géologiquement parlant, ce sont des rochers de grès à forte concentration de quartz, durcis irrégulièrement par un ciment siliceux formant parfois des concrétions de calcédoine. Restés en saillie quand les sables environnants ont été entraînés par l’érosion, ils forment sur la colline boisée de châtaigniers et de chênes un assemblement naturel de 51 gros blocs disposés en trois cercles à peu près concentriques (d’où son nom officiel de « Cromlech-de-la-Roche-qui-danse », aussi appelé cromlech de Douévas) qui s’étendent sur près de 6 hectares.

Des traces

de l'âge de bronze

On peut y reconnaître des menhirs, une pierre branlante, un autel, des dolmens, un cromlech*, … Ces sont des curiosités géologiques naturelles mais certains pensent que le site était un lieu de culte druidique. L’endroit fut occupé au moins dès l’âge du bronze. Il nous en reste des sépultures retrouvées alentours, dont quelques-unes datant de la période celte, comme mentionné par monsieur Lacroix dans le bulletin d’archéologie et de statistique de la Drôme de 1866.

Histoires légendaires

Les fées ou Gargantua ?

Les légendes se rapportant aux Roches sont nombreuses : l’une d’elles rapporte qu’à Noël et à la Saint-Jean, les fées s’y réunissaient pour invoquer les esprits selon des rites précis faisant vibrer les roches, et qu’un enfant les vit bouger après avoir assisté à un office.

Une autre les attribue à la présence de Gargantua, dont il reste une trace de pied dans la roche. Une autre encore parle d’un bébé ayant disparu lors des 12 coups de minuit de la nuit de Noël et retrouvé au même endroit un an après sans qu’il ait vieilli. Mais la légende la plus tenace en fait un lieu fréquenté par les druides.

Ce qu’il y a de sûr, c’est que l’endroit est très fort en énergie tellurique et cosmique. Les courants telluriques n’ont même pas besoin d’être mesurés, les arbres tordus nous les indiquent !

Un spot d'escalade ideal

Les Roches qui dansent, c’est le site incontournable pour l’escalade en Porte de Dromardeche. Ici, ce qui séduit les amateurs de sensations, c’est d’abord ce lieu magique, où jamais les blocs n’ont valsé et où il est agréable de grimper dans un lieu ombragé ! Pas de marche d’approche, blocs de qualité éparpillés dans une forêt agréable, hauteurs variées et du très facile au très difficile pour contenter les grimpeurs de tout niveau : venez en famille faire de l’escalade aux roches qui dansent!

Organisez votre visite

Le site est accessible toute l’année et l’entrée est libre